Rechercher

#7 Article Le Figaro magazine - 3 septembre 2021

Dernière mise à jour : 28 févr.

Pour l'amour de la lavande

Ancien marin, ce touche-à-tout s'est lancé dans la confection de fuseaux remplis de graines odorantes.

D'un objet de tradition provençale, il a fait un article d'exception.


De la marine à la narine, le parcours de Philippe Franc n'est pas des plus classiques. Après des années sur le pont des navires, puis en tant qu'ingénieur dans diverses industries, dont le nucléaire civil, votre créateur s'est pris de passion pour la lavande. Tout a commencé par un cadeau de bienvenue d'une voisine : un fuseau tressé rempli de ces graines au parfum délicat, une tradition provençale. Philippe Franc vient de s'installer à Pertuis aux portes d'Aix-en-Provence.

En 2003, à 41 ans, il reprend des études, un MBA de marketing. " Ce fuseau de lavande, ça m'a parlé ", dit-il. Il se plonge dans les senteurs et les couleurs. Côté olfactif, il a de qui tenir. Il est issu d'une famille de distillateurs de Revel. Quant à son oeil, il est peintre amateur à la palette riche. Autodidacte, Philippe Franc se met à confectionner les fuseaux lui-même. A Saint-Etienne, il s'initie à la qualité des rubans dont la coté du Forez est la capitale mondiale. Ses productions ont si fière allure qu'il les propose à des palaces parisiens. Le Meurice veut lui commander 500 pièces. Impossible, car trop tôt. AU Crillon, le succès est instantané. La directrice lui en achète un pour offrir et la boutique décide d'en proposer à ses clients.


"Des crus millésimés"

Après trois années de vente sur le marché du cours Mirabeau, à Aix, il crée son atelier et se lance sur internet. Il forme trois personnes. " C'est tout un art , explique t-il. Assembler les tiges sans les briser, les nouer, tresser le ruban tout autour, cela demande de la maîtrise."


La gamme s'amplifie : trois tailles de fuseaux ainsi que les boules et même des oeufs façon Fabergé. Les rubans sont en velours et en satin. De luxueux tressages en métal sont également proposés. Située sous une arche au coeur du village de Lourmarin, la boutique Franc 1884 ouverte en 2018 aimante l'oeil. Les étagères chatoient et les senteurs embaument. " La récolte 2021 vient de s'achever, explique Philippe Franc. Nous confectionnons les nouvelles pièces."

Deux lavandiculteurs lui réservent 20 000 pieds. " Que des crus millésimés " , insiste cet amateur de vin. A l'été 2022, il lancera une bouteille de lavande inspirée des flacons que Fargeon, parfumeur de Marie-Antoinette, préparait pour la reine. Des embruns aux effluves, l'ancien marin a du nez.

Jean-Marc Gonin



126 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout